Dans mes petits carnets, témoignage d’une addict paper

Dans mes petits carnets, témoignage d'une addict paper

La route est blanche, c’est l’hiver et nous roulons en direction de la maison après avoir passé la journée à magasiner. A l’arrière les enfants lisent une bande dessinée et jouent à repérer les outardes annonciatrices du printemps. Je fouille dans le sac à mes pieds et en retire trois beaux carnets à la reliure épaisse, granuleuse et aquarellisée.

Et voilà. Je suis encore tombée dedans. Comme si je n’en avais pas assez, je reviens de mon escapade urbaine avec de nouveaux trésors de papier…

C’est un fait. Je suis carnetophile! Ou bien carnetovore. Je ne sais pas. Une accroc aux carnets, cahiers et papiers reliés en tous genres… et j’adore ça! C’est pareil pour les livres et les théières.

Je devais être moine copiste tibétain dans une autre vie…

Dans mes petits carnets, témoignage d'une addict paper

Des carnets pour écrire

Parce que, oui, j’aime écrire. Pas seulement sur le clavier de mon ordinateur comme ce matin, mais aussi à la main, avec un crayon, à la mine de plomb en général (si, si! ça existe encore ces choses-là!). Depuis mon enfance, l’écriture tient une grande place dans ma vie. L’écriture, les mots, et le bruit du crayon sur le papier. Juste ça.

Quand je le peux, j’aime me réfugier dans un café et passer des heures à griffonner tout en écoutant le bruit du percolateur et de la vie autour de moi. Où que j’aille, d’ailleurs, je ne pars pas sans un carnet, un livre et des crayons. Je peux oublier mes papiers, mes clés de voiture, mon cellulaire, mais de quoi lire et écrire, ça, JAMAIS !

Enfin, j’écris pour de multiples raisons, mais la principale c’est parce que ça me fait du bien! De multiples recherches scientifiques démontrent les vertus thérapeutiques de l’écriture, et ce depuis de nombreuses années.

Écrire, c’est “essayer méticuleusement de retenir quelque chose, de faire survivre quelque chose : arracher quelques bribes précises au vide qui se creuse, laisser, quelque part, un sillon, une trace, une marque ou quelques signes. “ disait Georges Perec.

Du papier et de l’encre

À la fac, j’avais un ami qui pouvait écrire sur tout, n’importe où. Je l’enviais tellement! Il était capable de pondre une nouvelle sur une feuille de papier brouillon volante, comme ça, en moins de deux. Ça me rendait folle. D’autant qu’il n’y accordait pas tant d’importance. Ça lui semblait normal. De mon côté, je devais toujours travailler plus fort, redoubler d’efforts. Et même si j’écrivais aussi beaucoup sur des blocs à petits carreaux, le support papier a toujours eu une grande part de responsabilité dans mon inspiration.

Dans mes petits carnets, témoignage d'une addict paper

Le plaisir avant toute chose

Au fil du temps, je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas de règles, et j’ai lâché prise sur mes idées reçues. Cette année par exemple, j’ai choisi de ne pas faire de portfolio pour les enfants mais plutôt un journal de bord, comme pour un voyage. Parce que le unschooling est un voyage où l’on chemine sans cesse tout en vivant une multitude d’aventures. Lors d’une petite escapade à Québec, je suis tombée sur un carnet dans une librairie, avec des pages variées, blanches, à carreaux, à pochettes où il est possible de glisser des notes, photos, reçus etc. Mon portfolio a donc pris des allures de carnet de bord d’aventurier, où les enfants peuvent écrire, dessiner, et où je note au quotidien (ou presque) chaque chose que nous faisons. On y trouve des photos instantanées, des petites notes, des billets de spectacles, des entrées pour des expositions, des cartes, listes des livres lus, souvenirs ramassés ça et là dans nos aventures…

Un carnet pour chaque chose

Aussi, au-delà de l’écriture, le carnet a son importance! Un carnet pour chaque chose et chaque chose a son carnet. Je m’explique:

Aujourd’hui, j’écris mes pensées dans un petit carnet ligné à la couverture souple. J’écris des histoires dans un grand cahier à petits carreaux, des haïkus dans un carnet au papier recyclé épais et à la couverture en cuir, j’écris pour mon blog dans un carnet de notes tout simple, j’écris mes pages du matin dans un carnet créatif, mes impressions de voyage, notes de lectures dans des carnets aux pages blanches, le suivi des apprentissages des enfants dans un carnet… de voyage!

Il faut bien que je l’admette, je suis accroc aux carnets comme je le suis du café, du chocolat ou des bons plats de mon pays accompagnés d’un verre de vin entre amis. Ils me nourrissent.

Quelques idées de journaux à tenir

  • Le journal intime
  • Le bullet journal
  • Le journal de bord
  • Le carnet de voyage
  • Le cahier créatif
  • Le recueil de poèmes
  • Le carnet de gratitudes

Mais rien n’est figé. Mon journal de bord en unschooling est un mélange de bullet-journal, de cahier créatif et de carnet de gratitudes! J’aime mélanger les genres!

Concours

Vous aussi vous aimez les carnets? Ça tombe bien, je vous ai préparé un petit jeu-concours pour gagner l’un d’entre eux, accompagné d’une petite surprise…

Dans mes petits carnets, témoignage d'une addict paper, concours Échappée belle

Pour participer, c’est simple, il suffit de:

  • Me laisser un commentaire sous ce post (vous pouvez me raconter ce que vous écririez dans ce carnet)
  • Partager cet article sur vos réseaux sociaux ou par mail
  • Aimer ma page facebook (si le cœur vous en dit)

Le concours est gratuit, ouvert à tous, de tous pays et sans limite d’âge.

Le tirage aura lieu le mercredi 9 mai à midi (heure du Québec)

Bonne chance à tous!

 

 

 

4 Replies to “Dans mes petits carnets, témoignage d’une addict paper”

  1. La Louve Tisseuse dit : Répondre

    J’aime aussi énormément les carnets… Les jolis carnets… J’en ai d’ailleurs un en attente dans un panier d’une boutique en ligne… J’attends juste le budget….

    Mon joli carnet est pour mon journal créatif… Mais moi aussi j’ai tendance à tout mélanger….

    Ton journal de voyage pour le unschooling me parle… Pour le moment c’est mon blog qui me sert de journal unscho… Mais je préfère aussi écrire à la main soit au crayon soit au plume… À une époque c’était même avec un plumier en verre et de l’encre de chine…

    Drôle… Le 9 mai c’est mon anniversaire… Et peut-être que je m’autoriserai la validation de mon panier 😉

    Je partage ton concours sur mon blog mais je n’ai pas de Facebook.

    À bientôt

    1. Sabrina Lucas dit : Répondre

      Merci pour ta participation et ton partage! Bonne chance! C’est marrant, j’ai moi aussi un panier en attente de validation avec des livres et carnets dedans… 😉

  2. Personnellement, je remplis chaque soir (presque, ahem 😉) un cahier de reconnaissance. Il a le format suivant :
    Je suis reconnaissant pour…
    (3 choses min)
    Je suis fier de moi, car…
    (3 choses min)

    Et j’inscrit 3 choses que je compte accomplir dans le haut de la page du lendemain. Simple et efficace!

    Merci pour l’article!

Laisser un commentaire